QVT

Les clés du bien-être au travail : Tout ce que vous devez savoir pour une politique de bien-être réussie

Mélanie Lelait

politique de bien-être au travail

Dans notre société moderne, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle devient une préoccupation majeure. Afin d’améliorer le bien-être au travail de vos collaborateurs, il est impératif d’adopter des approches globales.

Au-delà de la simple conciliation entre les exigences professionnelles et les responsabilités personnelles, il est temps de révolutionner notre approche de l’équilibre de vie dans sa globalité.

Explorez avec nous les clés indispensables pour instaurer une politique de bien-être au travail. De la flexibilité des horaires à la promotion d’une culture de soutien, en passant par l’investissement dans le développement personnel et la sensibilisation à la santé mentale, découvrez des pistes concrètes pour créer un environnement propice à l’épanouissement professionnel et personnel et améliorer votre politique de bien-être au travail.

Le monde du travail en pleine mutation : Au-delà du bien-être : la nécessité de s’engager

Autrefois, le salaire était le seul levier de motivation…

Les départs massifs, les incidents au travail, l’absentéisme, les burn-out, les risques psychosociaux (RPS), les TMS ne sont plus des anecdotes, mais des signaux d’alarme criants pour les entreprises sur le mal-être des salariés. Qu’est-ce qui a changé, et pourquoi assistons-nous à cette émergence de départ et d’accidents au travail ?

Selon une étude récente menée par le cabinet Forrester Consulting pour Indeed, seulement 27 % des salariés se disent réellement épanouis et heureux au travail.

Faire fleurir le bien-être professionnel, améliorer la satisfaction au travail, assurer le bonheur de vos équipes, créer un environnement de travail sain, agir sur la santé et la sécurité : autant de responsabilités qui reposent sur vos épaules. C’est là que ça coince. D’après cette même étude, 39 % des salariés affirment que leur direction n’accorde pas une réelle importance à leur bien-être.

C’est une réalité qu’il faut regarder en face.

L’épanouissement de vos collaborateurs, la création d’un cadre et d’un lieu de travail propice au bien-être, le bonheur au travail, l’amélioration de la qualité de vie, tout cela devient crucial, et les signaux de détresse sont là.

Le bien-être n’est pas qu’un simple avantage concurrentiel, c’est une nécessité incontournable. Le succès d’une entreprise dépend de la satisfaction et de la productivité de ses employés. Prendre soin de leur bien-être, c’est investir dans l’avenir et la performance de votre organisation.

Donc, la question est sur la table : comment allez-vous faire de la satisfaction et du bien-être de vos équipes une priorité absolue ? Comment allez-vous inverser cette tendance pour que vos collaborateurs ne se sentent plus ignorés, mais valorisés et soutenus ?

Qu’est-ce qu’une politique de bien-être au travail ?

Alors, qu’est-ce qu’on entend vraiment par « politique de bien-être au travail » ? C’est bien plus qu’un simple discours, c’est une série d’actions bien réelles qui prennent en compte ce dont les salariés ont vraiment besoin.

Regardons de plus près ces composantes :

  • les salaires,
  • les types de contrats,
  • les conditions de travail (on parle ici d’accidents et de risques physiques et psychosociaux),
  • l’équilibre entre la vie pro et perso (on parle ici de charge mentale),
  • les évolutions de carrière,
  • etc.

Mais voilà, que suite à l’évolution des attentes des salariés et la nécessité de prendre en compte ce capital humain, de plus en plus d’employeurs se disent qu’il faut agir sur le bien-être de manière globale et travailler sur l’amélioration des conditions de travail.

Cependant, cet engagement envers la santé et la sécurité au travail ne se limite pas qu’au cadre professionnel. Il englobe également des aspects tels que le sommeil, la nutrition, la parentalité, le bien-être personnel, et bien plus encore.

Votre politique de bien-être au travail pour qu’elle soit efficace doit agir sur l’ensemble de ces éléments et prendre en compte les attentes de vos salariés. Car, pour certains, c’est le sens au travail qui prime, pour d’autres, ce sont les avantages sociaux.

Valeurs et culture : l’importance d’une politique de bien-être au travail axée sur l’humain

Trop souvent, les politiques RH d’entreprise sont aveuglées par la recherche de profit, négligeant l’aspect humain. Pour réellement attirer, fidéliser et impliquer, il est grand temps de se demander si cette approche axée uniquement sur les chiffres est viable à long terme.

Des bonnes conditions de travail favorisent un environnement propice à l’épanouissement professionnel et au bien-être des employés, contribuant ainsi à une productivité accrue et à des performances durables.

Mais attention, soyons clairs : les employés ne se laissent pas berner. Il ne suffit pas de cocher les cases pour faire du bien-être au travail. C’est construire une culture d’entreprise solide, basée sur des valeurs réelles.

Pour éclaircir le chemin et poser un cadre, le gouvernement travaille sur un projet de loi : « Plein Emploi« . Comme l’a souligné Gabriel Atal, des mesures concrètes sont nécessaires pour réellement améliorer le bien-être au travail et la santé au travail. Certaines idées sont déjà sur la table : la mise en place de politiques de bien-être au travail, et pourquoi pas, une réflexion sérieuse sur l’organisation du temps de travail ( 👋 la semaine de 4 jours).

J’en profite pour faire une petite parenthèse : nous avons récemment eu le privilège d’interviewer Laurent de la Clergerie, le fondateur de LDLC. Il a eu le courage de mettre en place la semaine de 4 jours et a partagé avec nous les coulisses, les défis, les réussites, et surtout son engagement indéfectible envers le bien-être de ses équipes.

 

Et puis, elle ne doit pas être l’affaire exclusive du dirigeant, mais bien de toute la ligne hierarchique. Pour les détails, jetez un œil à l’article I.2-11 du Code du travail pour connaître les responsabilités de chacun.

Les piliers d’une politique de bien-être au travail 

Vision holistique de la QVT 

Une politique de bien-être au travail commence par avoir une vision claire de ce que représente la QVT pour votre équipe. On parle pas seulement de jongler entre la vie professionnelle et la vie personnelle, mais d’intégrer la reconnaissance de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, la santé mentale, et le développement professionnel comme des piliers cruciaux de la qualité de vie au travail.

C’est pourquoi on parle maintenant d’un équilibre de vie global. Cette évolution vers un équilibre de vie plus global est d’ailleurs appuyée par une étude récente en Europe. Plus de 65 % des participants ont clamé leur préférence pour une approche holistique de la QVT en entreprise, prenant en compte travail, famille, loisirs, santé, et développement personnel.

Culture d’entreprise axée sur le soutien pour une politique bien-être authentique

Le bien-être ne devrait pas être perçu comme une initiative ponctuelle, mais plutôt comme une partie intégrante de la culture d’entreprise. Il doit être tissé dans les valeurs, les politiques et les pratiques quotidiennes pour promouvoir la qualité de vie au travail.

L’engagement des dirigeants est vital ici. Les managers et les leaders doivent incarner les valeurs du bien-être au travail, montrant un leadership actif pour faire de la QVT une priorité.

Integration de l’ensemble des collaborateurs 

Informer et sensibiliser les employés sur l’importance de la qualité de vie au travail et la prévention des riques professionnels est un pilier essentiel. Des sessions éducatives sur la gestion du stress, la santé mentale, et la promotion d’un équilibre de vie sain contribuent à une prise de conscience collective.

La mise en place d’un mécanisme d’écoute active pour la QVT est fondamentale pour améliorer les conditions de travail. Une politique de bien-être au travail efficace est adaptable, offrant des solutions personnalisées pour répondre aux différents niveaux de besoins. Les managers doivent encourager les salariés à s’exprimer sur leurs besoins en matière de bien-être, et les employés doivent se sentir entendus et compris.

Comment être acteur du changement et contribuer à un équilibre de vie plus global ?

Comment savoir si on est sur la bonne voie en matière de politique de bien-être au travail ? SI nos actions répondent bien à nos enjeux et aux attentes de nos salariés ? Il existe une multitudes d’outils pour nous guider et mesurer l’impact de nos efforts, ce qui derrière peut nous perdre…

Les Labels : notre vision du bien-être au travail 

Certains labels se démarquent dans l’univers du bien-être au travail. On parle ici de :

  • B Corp, qui certifie les entreprises engagées socialement et écologiquement
  • Great Place to Work, qui valorise les politiques bien-être au travail
  • Positive Company, qui célèbre l’impact positif d’une entreprise sur la société

Bon soyons honnêtes, chez Lily facilite la vie, nous sommes pas des grands fans de ces labels. Pourquoi ? Car, parfois, ils encouragent les entreprises à simplement cocher des cases. C’est comme si avoir le label devenait plus important que de vivre réellement les valeurs qu’il représente.

Avec nos solutions et avec nos clients, nous travaillons chaque jour à créer un environnement où chacun se sent valorisé, écouté, et soutenu. Parce que, pour nous, la vraie essence des politiques de bien-être au travail réside dans les petites actions quotidiennes.

Les actions que nous vous recommandons pour 2024

1. Flexibilité des horaires : Donnez de la latitude à vos employés en offrant des horaires flexibles. Que ce soit des plages horaires adaptées, le télétravail ou des politiques de congés flexibles.

3. Favoriser une communication ouverte : Créez un environnement où la communication est roi. Encouragez la transparence entre les employés et la direction. Un climat où les inquiétudes peuvent être exprimées librement crée une atmosphère de confiance, essentielle pour améliorer la qualité de vie au travail.

4. Investir dans la formation et le développement : Proposez des opportunités de formation et de développement professionnel. Cela permet à vos employés d’acquérir de nouvelles compétences, d’évoluer dans leur carrière et de se sentir appréciés. Investir dans leur croissance personnelle et professionnelle est un véritable pilier du bien-être.

5. Sensibilisation sur la santé mentale : Mettez en place des programmes pour sensibiliser et soutenir la santé mentale. Offrez des ressources pour gérer le stress, favoriser la résilience et l’équilibre émotionnel. Prevez de façon efficace les risques professionnels. Une équipe mentalement saine est une équipe performante.

Si vous voulez connaître les secrets bien gardés de la gestion des ressources humaines, jetez un coup d’œil à l’édition 2024 des Top Employers. Des entreprises partagent leur politique de bien-être au travail.

Partager via

Ne ratez aucun nouvel article

Découvrez nos conseils pratiques sur l’accompagnement collaborateur dans votre boîte mail !